Universal rachète BMG Publishing et clôt le dossier Napster

Tout est bien qui finit bien ? 12
L’information serpentait dans les couloirs, c’est maintenant acquis : Universal Music Group vient de racheter BMG Publishing, division d'édition musicale de Bertelsmann. La filiale de Vivendi aura déboursé 1,63 milliard d’euros pour finaliser cette opération, laquelle doit encore être validée administrativement. C’est tout simplement la naissance de la plus grosse major qui se dessine sous cet accord.

Le catalogue racheté comprend plus d’un million de titres qui viendront grossir les rangs de ceux déjà en possession d'Universal. « L'acquisition de BMG Music Publishing est une opportunité unique de développer notre activité d'édition musicale et d'accroître la valeur d'UMG, au moment où le marché de la musique se redresse, porté par les innovations technologiques et les ventes de téléchargement » Napsterexplique la direction d’Universal qui voit se dessiner dans ce rachat le même avenir que celui suivi par sa division jeux vidéo et télécommunication, notamment. Une opération qui tombe bien alors qu'Universal va lancer un service de téléchargement gratuit financé par la pub.

A l’occasion de ce rachat, Vivendi et Bertelsmann enterrent la hache de guerre autour du dossier Napster. Depuis trois ans, les deux sociétés s’opposent, la première reprochant à la seconde de son implication financière dans le logiciel de partage : Emi et Universal, notamment, critiquaient spécialement ses investissements dans Napster alors que ses activités étaient jugées illégales par l'ensemble de la profession du disque. Le litige s’achève donc par un versement de 60 millions d’euros au profit d’Universal.
Publiée le 06/09/2006 à 11:48 - Source : Multiples
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité