Le logiciel Folding@Home tournera sur PlayStation 3

Ou comment exploiter la puissance du Cell 85
L'équipe de développement du logiciel Folding@Home s'apprête à passer une étape majeure dans l'évolution de leur projet. Ce logiciel replie virtuellement des protéines pour mieux comprendre leur fonctionnement, afin de traiter certaines maladies comme le cancer ou même les maladies de Huntington, Creutzfeld-Jakob et Alzheimer.

Le but de Folding@Home est de combiner les calculs d'un maximum d'ordinateur dans le monde, afin de surmonter l'immense charge de calcul que la simulation du repli des protéines nécessite. Le logiciel est déjà présent sur PC, et PC INpact jouit d'ailleurs de la première équipe de « plieurs » de l'Alliance francophone.

Mais les développeurs du logiciel prévoient un gros coup : porter le système de calcul partagé sur la prochaine console de jeux de Sony, la PlayStation 3. Immense avantage : le processeur Cell de la PS3 est d'un tout nouveau genre : il est censé fournir de très grosses performances de calcul en la matière, car le processeur a notamment été créé pour les supercalculateurs, aussi bien que pour les engins grand public. Tout dépendra du nombre d'unités de calcul fonctionnelles dans le processeur, il y en aura au moins 7 pour le Cell des PS3, avec un maximum de 8 unités, en fonction des rendements.

PS3 Folding@home
L'interface de Folding@Home version PS3.

Avec la puissance du Cell, les programmeurs du projet Folding@Home espèrent atteindre 100 gigaflops par console, et 1 petaflops pour 10 000 consoles ! Ceci sans compter le GPU de la machine, qui pourrait aussi apporter de la puissance de calcul supplémentaire : les programmeurs ont déjà atteint d'excellentes performances avec les derniers GPU R580 d'ATI, grâce à leur architecture. Leur algorithme est moins efficace sur les GPU NVIDIA pour l'instant, mais ce n'est qu'une question de temps.

Pour l'instant, le programme utilise surtout la puce graphique de la console (RSX de NVIDIA) pour afficher l'état de la molécule tout au long du calcul. Les programmeurs se sont même offert un luxe : afficher la molécule en 3D avec les derrières technologies en la matière (HDR, surface ISO), et surtout en temps réel ! On pourra voir une vidéo d'exemple, plutôt impressionnante, sur cette page.

Toutes les informations utiles sont sur cette page, chez Folding@Home.
Par Bruno Cormier Publiée le 25/08/2006 à 10:57
Publicité