Téléphone portable : des risques sanitaires non-négligeables

Je touche plus au portable de Teuf, moi... 82
telephone libre L'E-coli, quand elle ne sert pas à la réalisation de photos, se retrouve assez facilement : au sortir des toilettes, sur des mains pas lavées, et par extension, sur les cacahuètes du bar où vous sirotez un lait fraise... Mais sur les téléphones portables, vous y aviez pensé ?

Cette semaine, une brève enquête a relaté combien ces engins technologiques, déjà bourrés de puces, peuvent receler de bactéries. Alors que l'on s'inquiétait voilà quelque temps des souris de cybercafés, des microbiologistes ont dévoilé la célèbre recette du bouillon de culture adaptée aux portables : humidité due à la manipulation constante et chaleur !

Parmi les grands classiques, on trouve le staphylocoque doré, réputé pour ses pouvoirs invasifs et toxiques. Il engendre en vrac otites, sinusites, furoncles, panaris et autres infections, voire méningites etc.

« Les téléphones mobiles sont rangés dans un sac ou dans une poche, et fréquemment manipulés, maintenus en contact avec le visage. En d'autres termes, cette proximité implique un plus grand éventail de bactéries que celles retrouvées sur des lunettes de WC. » Qu'elles sont rassurantes ces paroles de Joanna Verran professeur de microbiologie à l'Université de Manchester.

« [...] nos téléphones sont alors de parfaits réceptacles pour démultiplier ces germes. Maintenus au chaud, et confortablement installés dans un sac ou une poche, [ils se développent à loisir]. »

Un conseil ? Promenez-vous avec un antiseptique en permanence, lavez-vous les mains et n'empruntez pas le téléphone d'un ami sans avis médical. ;-)
Par Nicolas.G Publiée le 06/08/2006 à 10:27 - Source : daily mail
Publicité