AOL se sépare de 5000 employés, un quart de ses effectifs

Du portail à la porte 38
AOLAOL a décidé de se séparer de 5000 employés dans les six prochains mois. Le chiffre n’est pas mince, même en valeur relative : c’est un quart de l’effectif du fournisseur d’accès. Le plus gros des troupes contraintes de quitter le navire AOL se concentre en Europe. 3000 personnes y seront remerciées dans plusieurs pays. Les 2000 autres se répartissent sur plusieurs sites internationaux. A l’horizon, près d’un milliard de dollars d’économie sont espérés pour l’entreprise, propriété de Time Warner.

De nombreux services vont devenir gratuits sur le portail, et donc seront accessibles à tous. Du coup, AOL s’oriente vers un financement axé sur la publicité à l’instar des autres grands noms du secteur qui ont fait un tel choix depuis bien longtemps. Au deuxième trimestre, AOL perdait 1,2 million d’abonnés, mais ses revenus issus des pubs ont grimpé sur la période.

Rebondissant sur le rachat en cours d’AOL France par Neuf Cegetel, l’association City-Online, qui représente les intérêts des abonnés d’AOL, a publié un communiqué pour exprimer ses vœux. Outre une transparence dans l’opération auprès des abonnés et de City-Online, elle demande à ce que l’ensemble des tarifs ne puisse changer pour les abonnés AOL durant un délai de 6 à 8 mois à compter du rachat définitif. Elle souhaite que chaque abonné puisse résilier son contrat, et ce quelle que soit sa période d’engagement. Et enfin, « qu'il soit convenu de mesures précises à l’attention des employés de la société AOL France dans sa totalité avec une concertation pleine et entière avec les syndicats représentatifs de la branche la plus présente au sein d’AOL France ».
Par Marc Rees Publiée le 04/08/2006 à 12:24
Publicité