Nec intègre la virtualisation dans les engins de poche

Un téléphone portable virtualisé 27
Nec déclare maîtriser la technologie de virtualisation sur des systèmes multiprocesseurs, ce qui va permettre de développer une large gamme de produits profitant de cette technique dans tout type d'engin de poche, selon la marque.

L'idée consiste à appliquer la virtualisation sur des téléphones cellulaires, et d'autres engins électroniques grand public. Ces machines seraient alors parfaitement multifonctionnelles, simplifiant alors la vie des utilisateurs.

Nec veut en fait séparer les fonctions logicielles basiques de l'engin et les fonctionnalités supplémentaires dont l'utilisateur peut avoir besoin. La virtualisation permettra de séparer hermétiquement l'installation logicielle de base et les programmes ajoutés par l'utilisateur, tout en utilisant plusieurs processeurs dédiés à chaque fonctionnalité.

Ces processeurs seront aussi chacun divisés en plusieurs processeurs virtuels, en fonction des caractéristiques des applications logicielles utilisées. Les interactions entre les différentes couches logicielles alors présentes seraient grandement limitées, voire supprimées, permettant alors une grande fiabilité pour l'ensemble des logiciels installés sur l'engin.

Les accès-mémoires et les communications entre les différents processeurs intégrés seront surveillés en matériel par la technologie de virtualisation de Nec. La marque assure alors une sécurité maximale pour ce type d'engin. Les performances globales seraient alors aussi grandement augmentées, le temps de basculement entre différentes applications logicielles aurait par exemple diminué de 50 %.

Nec fait la démonstration de sa technologie de virtualisation en ce moment même lors de la Design Automation Conference (DAC) de San Francisco.
Publiée le 27/07/2006 à 13:42
Publicité