MAJ : Free passe les dégroupés à 28Mb/s : et après ?

Certains se sentent un peu moins "Free" 207
Free a lancé aujourd’hui un communiqué annonçant que les abonnés dégroupés pouvaient passer à 28Mb/s, ce qui est un débit, on en conviendra, plus que correct. Mais au-delà de l’effet d’annonce, qu’en est-il en réalité ?

Alors oui le fournisseur d’accès revient à la charge en expliquant qu’une fois encore, il augmente le débit de ses abonnés sans augmenter les tarifs. Soit, ce n’est pas faux après tout. Dans les Freebox en versions 4 et 5, la présence de puces Broadcom et leur fonction Nitro permet a priori d’obtenir des gains de vitesse significatifs quand on configure la ligne en mode « patate », ce que Free appelle le « mode de réglage du temps de latence de la ligne téléphonique permettant aux utilisateurs de bénéficier d’une synchronisation sans bridage ».

telephone

Dans la pratique, même si les abonnés dégroupés peuvent tous essayer ce mode, les 28Mb/s ne seront réservés qu’aux possesseurs d’une ligne présentant des conditions idéales. Concrètement, si vivre directement dans le DSLAM semble être la solution idéale, il ne faudra pas espérer un tel débit à 2000m du central. Quant aux utilisateurs non-dégroupés, nul besoin d’espérer quoi que ce soit. Et puisqu’on parle des abonnés non dégroupés…

Après avoir reçu un nombre significatif de courriers électroniques en ce sens, il apparaissait que les abonnés non dégroupés de Free rencontraient quelques difficultés, ce qui pour certains semblait sonner comme un doux euphémisme. Beaucoup se plaignent en effet de la coupure quasi généralisée de toutes les communications de type P2P.

Après deux tentatives d’obtentions d’informations directement auprès de Free, nous restons sans réponse face aux phénomènes, mais on sait que ces derniers sont généralisés. Dans ce contexte, l’annonce des 28Mb/s pour les abonnés dégroupés fait un peu voir rouge à certains. Vous pourrez tout de même lire le communiqué officiel de Free au sujet des 28Mb/s en vous rendant sur cette page.


MAJ : concernant les problèmes rencontrés avec le P2P en général, il faut signaler que Free utilise des routeurs Cisco permettant de faire un bridage "applicatif". Ce bridage est total, et dans le cas d'eMule par exemple, la connexion à un serveur est tout simplement impossible.

PS : Merci à neo_hijacker ;)
Par Vincent Hermann Publiée le 27/07/2006 à 08:29 - Source : Free
Publicité