Johnny aide la MPAA et le site d'hébergement vidéo Guba

Un filtre ou une passoire ? 16
gubaLe site de téléchargement et d’échanges de vidéos GUBA.com vient de s’associer avec la MPAA pour faire un peu de ménage dans ses archives. Ce concurrent de YouTube, Google Video et autre Yahoo Vidéo, initie là la première collaboration du genre avec le chien de garde des majors américaines du cinéma.

Cet accord se concrétise par l’utilisation d’une technologie propriétaire de filtrage, de nom de code « Johnny ». Elle permet d’analyser les vidéos numérisées et de générer une empreinte pour chacune d’elle. Ceci fait, toute distribution ou échange via Guba devient impossible.

Guba essaye maintenant de rendre disponible ce filtre sur les autres sites similaires voire même sur Usenet,  ce qui ne sera pas une mince affaire. Afin de séduire d'autres sociétés, le filtre est ainsi présenté : « Johnny peut identifier une vidéo, même si elle a été modifiée, recadrée, reformatée, réencodée ou repostée » explique Thomas McInerney, CEO de Guba, ajoutant « Guba permet aux utilisateurs d’uploader et de partager des vidéos alors que Johnny aide à protéger les détenteurs de contenus copyrightés contre les transferfs illégaux ». Un maillon essentiel en somme pour rendre sécurisés ces échanges de vidéos si faciles.

La Motion Picture Association of America et Guba ont ainsi inclus le filtre Johnny dans des milliers de films et programmes TV provenant des studios. L’annonce intervient alors que GUBA a commencé à distribuer des contenus de la Warner Bros., Sony film et plusieurs shows de TV suite à un accord avec les éditeurs. En attendant son implémentation complète, les pirates pourront toujours continuer à danser sur un air bien connu.
Par Marc Rees Publiée le 24/07/2006 à 11:55 - Source : Ratiatum
Publicité