Le FMI à son tour victime d'une arnaque par mails

Sur le net, la pêche est ouverte toute l’année 10
Le Fonds monétaire international (FMI) vient de publier un bulletin d’alerte sur une vaste campagne de mails frauduleux s’appuyant sur sa renommée. « Une augmentation récente de mails conçus pour tromper le public et les investisseurs potentiels a incité le FMI à réitérer son avertissement contre les mails non sollicités provenant en apparence ou impliquant une affiliation avec le FMI ». Des courriers (en anglais) intitulés notamment Prime Bank Notes, Prime Bank Guarantees, ou Bill of Exchange.

fonds monétaireLa campagne dont est victime l’organisation internationale inclut plusieurs formes d’arnaque en ligne telles que l’utilisation du nom et du logo maison dans des scams, des attaques par phishing afin de recueillir les informations financières des destinataires, le tout épaulé par la création de copies du site officiel pour parfaire l'ensemble et tromper la vigilance.

Le FMI rappelle qu’il n’est évidemment pas l’auteur de ces mails et n’a aucune liaison particulière avec ces émetteurs. Les institutions financières, publiques ou privées, sont souvent l’objet d’arnaque de ce genre. L’an dernier par exemple, la Banque de France adressait un bulletin d’alerte pour l’utilisation de son nom et de son logo dans un mailing prônant un nouveau système de paiement par Internet. En fait de nouveaux moyens d’échange, il s’agissait surtout d’un piège pour glaner les données financières des particuliers.
Par Marc Rees Publiée le 17/07/2006 à 09:21 - Source : Reuters
Publicité