S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Extradition signée pour le pirate fan d'OVNI

Ovni soit qui mal y pense

La décision de principe avait été accordée, il ne manquait plus que la signature du ministre de l’Intérieur anglais, John Reid. Voilà qui est fait : celui-ci vient de signer l’acte d’extradition de Gary McKinnon. Cet Anglais est accusé d'avoir piraté et causé plus de 700 000 dollars de dommages dans le système informatique du Pentagone, de l'US Navy, de la NASA.

Mais lui conteste les dommages, non les pénétrations. Les motivations de l’intéressé étaient à quelques pieds au-dessus des explications habituelles : « J'ai utilisé des logiciels disponibles sur le marché pour scanner les plus grands réseaux américains, tous ceux susceptibles de contenir des informations à propos des Ovnis. Je voulais juste prendre connaissance de choses que le gouvernement ne nous aurait pas communiquées. » Des fouilles effectuées notamment après le 11 septembre, provoquant quelques paniques : il pénètre ainsi le système informatique de la Earle Naval Weapons Station dans le New Jersey pour y dérober 950 mots de passe.

UFO OVNI

Selon les dernières informations, celui qualifié par le procureur de Virginie de plus grand pirate risque 70 ans de prison, donc d’y passer le reste de sa vie. Mais un laps de temps peut-être suffisant pour économiser les 1,75 million de dollars d’amende qu’il risque. Selon la BBC, il va faire appel de la décision du ministre de l’Intérieur dans le délai imparti, soit 14 jours. « Je suis très inquiet et j’ai le profond sentiment que mon propre gouvernement me laisse tomber » a-t-il déclaré au journal anglais.
Source : BBC
Publiée le 07/07/2006 à 10:51

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;