30 000 comptes fermés sur World of Warcraft

Operation anti Gold Farming 77
Lingot d'or Le combat de Blizzard contre les tricheurs sur World of Warcraft continue de plus belle, avec un nouveau record de comptes fermés pour le mois de mai. 30 000 joueurs ont été bannis de la communauté du MMORPG le plus fréquenté du monde, qui totalise plus de 6,5 millions de joueurs en ligne et monopolise 50 % du marché des jeux massivement multijoueurs en ligne.

La cible ? Les « gold farmers », ces joueurs qui ont pour unique but la récolte de l'or (la monnaie virtuelle jeu), pour le revendre contre de l'argent réel. Ce nouveau commerce est effectivement en pleine expansion. Les joueurs peuvent, sans difficulté aucune, acheter environ 200 pièces d'or pour 10 euros, sur tous les royaumes (serveurs) du jeu.

Cette revente s'oppose directement à la charte que Blizzard impose aux joueurs de World of Warcraft, qui stipule que tous les éléments du jeu reste l'entière propriété de Blizzard, sans possibilité d'en disposer selon son bon vouloir, contre de la monnaie sonnante et trébuchante. D'après Blizzard, ce commerce parallèle détruit le plaisir de jouer des joueurs honnêtes, il s'apparente à de la tricherie pure et simple.

Les 30 000 comptes fermés équivalent à 30 millions de pièces d'or en moins dans l'économie du jeu, tous royaumes confondus, d'après Blizzard. « Nous continuerons de surveiller rigoureusement tous les royaumes de World of Warcraft afin de protéger le service et ses joueurs des effets destructeurs de la triche » explique Blizzard.

Selon Blizzard, la plupart des joueurs pincés pour avoir pratiqué le « gold farming » ont été dénoncés par d'autres joueurs aux Maîtres de Jeu, qui travaillent en permanence sur les différents royaumes du jeu. D'autres joueurs ont livré ces commerçants clandestins par courrier électronique, à l'équipe antitriche (Hacks Team) de Blizzard.

Le nombre phénoménal de joueurs de World of Warcraft donne du fil à retordre à Blizzard, qui se retrouve contraint à faire la police dans une immense communauté. Un véritable monde virtuel dans lequel il a déjà fallu combattre une peste virtuelle ravageant des villes entières, ou encore tenter d'interdire les guildes (équipe de joueurs) basées uniquement sur l'orientation sexuelle de leurs membres, sans succès cette fois-ci.
Par Bruno Cormier Publiée le 13/06/2006 à 10:15
Publicité