S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Ryan Pitylak, le spammeur condamné à 1 million de $

Spamma faute à moi, si j'entends tout autour de moi

spamLe spammeur le plus efficace du monde, en tout cas le plus productif (jusqu'à 25 millions par jour), Ryan Pitylak, s'est donc vu condamné à la fin de son procès à l'amende sympathique de 1 million de dollars. En complicité avec trois autres étudiants, ils avaient alimenté en pourriels la planète, via 250 identités différentes. Le destinataire naïf livrant des informations personnelles, ces données peuvent être revendues à des entreprises elles-mêmes peu scrupuleuses, en vue de bombardement publicitaires accrus.

Le site de l'Attorney General, Greg Aboot annonce fièrement le jugement rendu par la Cour fédérale du Texas. "Les spams ne représentent pas simplement une perversion de notre société, mais également le problème le plus lourd auquel doivent faire face les utilisateurs d'ordinateur", commente-t-il. Un PDF (en anglais) est disponible, qui retrace intégralement le jugement contre Ryan.

Mais le roi du spam, classé dans le top 4 des nuisibles par le Spamhaus Project, basé à Londres, ne s'est pas démonté. Tout juste sorti de son procès, après avoir perdu sa BMW et sa maison (estimée à 450 000 $), il recommence sa vie, à 24 ans... dans la lutte contre le spam. Ironie, avez-vous dit ? Sur son blog, l'intéressé confirme sa motivation nouvelle à se refaire une virginité, un baptême et une naissance... Sa société, Pitylak Security, jouira évidemment des savoirs faire de son patron (même si les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés), mais sa reconversion ne semble pas du goût de chacun.

Si tous les spammeurs prenaient leur retraite, ou se retrouvaient condamnés, que resterait-il à Symantec, F-secure et consorts ? Sous-traiter chez des spammeurs ?
Publiée le 10/06/2006 à 06:56

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;