S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Baidu a lancé son encyclopédie chinoise

Reste à apprendre le mandarin classique ?

C'est en prenant exemple sur le modèle de coopération et de participation de Wikipedia que Baidu.com a lancé une encyclopédie en ligne et en chinois. Le projet, qui s'est découvert et pas simplement d'un fil, compte déjà 25 000 entrées, depuis sa mise en place en avril dernier. Bien évidemment, des mots trop évocateurs comme : sexe, terrorisme ou encore attaque contre le gouvernement n'ont pas voix au « chapitre »...

En effet, Baike (en caractères chinois, évidemment)  de son petit nom, signifie « Un millier de chapitres » mais ne concurrencera pas encore Wikipedia, qui contient plus de 4 millions d'entrées en 229 langues (et presque 285 000 en français). Robin Li, le président aspire d'ailleurs à une certaine hégémonie : « Bien évidemment, j'espère que notre encyclopédie deviendra une référence, pour les utilisateurs chinois. Les premières réactions sont plutôt favorables, et nous gardons une certaine confiance pour ce que sera de devenir numéro 1. » Le site présente un sommaire simple et pratique, axé sur l'histoire, la géographie ou encore le sport et la culture. Chaque entrée se subdivise ensuite en sous-parties, détaillant plus encore les domaines concernés.

baikee En octobre dernier, les usagers chinois désireux d'accéder à Wikipedia s'en virent interdire l'accès, et aujourd'hui, le pays compte 111 millions d'internautes, second après les Etats-Unis. Le lancement définitif d'un tel projet, qu'il faut toujours saluer pour son apport culturel, inquiète également. Contrôler l'information, ou simplement la restreindre, enfreint déjà le  principe de diffusion qui sous-tend tout projet encyclopédique.

La Chine reste considérée comme l'un des gouvernements parmi les plus repressifs à l'égard d'Internet, concernant les sites décrits comme « obscènes » ou « subversifs ». Baidu.com a déjà établi sa domination pour les recherches sur Internet. Etant à l'initiative et à la conclusion de ce projet, peu d'interrogations quant à l'impartialité de Baike demeurent en suspens.

Source : AP
Publiée le 15/05/2006 à 11:14

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;