Google poursuivi en Israël pour ses liens commerciaux

Concurrence déloyale ? 21
La marque de vêtements de mode israélienne Matim Li vient de poursuivre en responsabilité Google, pour publicité et concurrence déloyale. Le moteur de recherche avait accepté une campagne de publicité du concurrent Crazy Line, qui a demandé à ce que les mots clé « Matim Li » dans une recherche entraînent l'affichage d'un de ses liens commerciaux.

Matim Li, ou ML, est spécialisée dans les vêtements de grande taille. La marque demande à Google pas moins de 530 000 dollars de dommages et intérêts, selon le journal israélien Yedioth Ahronoth.

ML affirme que Google s'est rendu complice des méthodes de Crazy Line en acceptant des mots clés tels que « ML », « Matim Li fashion » ou « Matim Li large sizes ». Une méthode illégale et déloyale, selon Matim Li qui a déposé sa plainte auprès du tribunal de Tel Aviv.

Crazy Line a bien payé Google pour ces mots clés, et Google a bien donné son consentement, aucun doute, mais de quel côté est la responsabilité ? Google affirme que « l'annonceur  est le seul responsable des mots clés qu'il utilise, ainsi que du contenu de la publicité à afficher », avant d'ajouter que le moteur « cherche à garantir que la publicité en question n'utilise pas de marques déposées en tant que mot clé. » « Si de tels mots clés sont trouvés, nous les éliminons de la publicité » termine le moteur.

La responsabilité n'est pas encore déterminée par le juge, mais quoi qu'il en soit, Matim Li a aussi engagé des poursuites contre son concurrent Crazy Line, pour les mêmes griefs. Au juge de choisir le responsable.
Par Bruno Cormier Publiée le 27/04/2006 à 10:23
Publicité