Intel très optimiste quant au succès de son Conroe

Ayez confiannnnnnnnce 52
Intel ne doute pas de la réussite des futurs Pentium dont on ne connaît pas encore le véritable nom officiel, mais dont le nom de code, Conroe, alimente déjà bien des conversations. Il faut dire que les tests liminaires du processeur ont montré des performances très intéressantes pour un dégagement thermique et une consommation électrique largement revus à la baisse. Avec une grille tarifaire s’adressant pour une fois à une large population, le fondeur est on ne peut plus confiant en son nouveau bébé.

Le Conroe, s’il est encore besoin de le répéter, fait partie d’une nouvelle famille de trois processeurs issus en grande partie de l’architecture du Core Duo, elle-même héritée du Pentium M. Ces nouveaux processeurs sont le Merom (pour les ordinateurs portables), le Conroe (pour les machines de bureau) et le Woodcrest (pour les serveurs). Tranchant radicalement avec l’actuel Pentium 4, le Conroe doit permettre à Intel de faire un retour en force au sommet d’un type d’évaluation désormais à la mode : les performances par watt.

Intel est d’ailleurs totalement serein : trois trimestres après la sortie du nouveau processeur, le fondeur estime que 40% des ventes de processeurs de bureau lui seront dévolues. Au premier trimestre 2007, le Conroe bénéficiera donc d’un des lancements les plus agressifs jamais observés chez Intel. Ces 40% seront d’ailleurs également valables pour les constructeurs tels que Dell qui se fera, on n’en doute pas, un plaisir de servir le processeur à toutes les sauces.

Durant ce premier trimestre 2007, le Pentium D gravé en 65nm représentera la majeure partie des ventes avec 45% du total. Selon Intel, ce processeur se retrouvera principalement dans les machines vendues aux sociétés ou dans des solutions d’entrée de gamme. Le Pentium 4, pour sa part, sera réservé, avec 15% des ventes, aux machines premiers prix. Ce pourcentage inclut également les Celeron (un seul cœur également).

Du côté de chez AMD, on attend l’architecture K8L, dont Henri Richard disait qu’il s’agissait plus d’une évolution que d’une révolution. Espérons que ces évolutions seront suffisantes pour tenir la route face à un Conroe dont tous les premiers tests ont montré l’excellente tenue.
Publiée le 18/04/2006 à 09:26 - Source : DailyTech
Publicité