Test INpact Virtuel : Animal Crossing, Gizmo en fermier

Quand je parle aux animaux on me file une chemise qui ferme dans le dos 7
Qui aurait parié que l'élevage, la chasse et la cueillette transformeraient notre Mogwai en véritable être pensant, doté d'une sensibilité subtile qui le porte plus à écraser à la petite cuillère un poussin, plutôt que des poulaillers entiers au rouleau compresseur ? Voire même de ne plus en massacrer du tout ?

Depuis peu, d'ailleurs, Monsieur Gizmo butine le miel délicat d'abeilles qu'il a fait muter lui-même, bavarde avec ses voisins de recettes de cuisine, sans les attacher pour qu'ils l'écoutent... Il est tout changé notre Giz. Il était mieux avant... Il était un peu plus méchant.


« Que faire dans la vie, quand on est un bonhomme ou une bonne femme à la tête ronde, au sourire niais collé sur le visage et que l’on se déplace aussi gracieusement qu’E.T. lorsqu’il veut téléphoner maison ? Eh bien on change de ville, on oublie son passé et on se retrouve dans un village peuplé de brebis bêlantes, de chats vulgaires, de poulets névrosés et j’en passe et j’en oublie.

Animal Crossing, c’est le jeu phare du moment. Il a explosé les ventes aux USA, il vient exploser les ventes chez nous. Disponible sur Nintendo DS, il est issu d’un jeu éponyme sur Gamecube qui avait déjà remporté un sacré succès.

Vous y jouez donc un mâle ou une femelle humaine à qui vous allez donner un nom. Gizmo par exemple. Ben oui, on ne se refait pas, hein…
»

Par Nicolas.G Publiée le 13/04/2006 à 15:18
Publicité