S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Le contrôle parental gratuit s'invite chez les FAI

Cinq FAI flirtent avec les filtres

L’AFA, association française des fournisseurs d’accès, tire un bilan du contrôle parental sur Internet et de la gratuité qui avait été demandée en ce secteur par le gouvernement. La décision fait suite à un accord pris le 16 novembre dernier. Il s’agissait de proposer dans les abonnements, une solution de contrôle parental gratuit dès la fin du premier trimestre 2006. Philippe Bas, le ministre délégué à la Famille, estimant qu' « Internet [...] présente des risques non négligeables pour les enfants (contenus choquants, rencontres dangereuses, etc…) », avait demandé aux FAI de trouver une solution en ce domaine, en accord avec les associations familiales et de protection de l’enfance.

protection filtre enfanceMalgré des délais jugés très courts, l’AFA se félicite : « Les fournisseurs d’accès à Internet concernés mettent leur solution à disposition de leurs abonnés en ce début avril, voire même pour certains depuis le 31 mars. Cette nouvelle étape dans la protection de l’enfance s’inscrit dans une tendance générale adoptée par les fournisseurs d’accès à Internet. »

En accord avec des éditeurs, Alice, AOL, Club Internet et Wanadoo tout comme Numericable proposent ou mettront en ligne des outils de filtrage totalement gratuits. Chez Neuf Cegetel et Télé2, on travaille sur une solution maison, mise à disposition sous peu, là encore. Free, qui n’est pourtant pas membre de l’AFA, s’est aussi engagé sur cette voie.

Les logiciels de filtrage pourront être installés, selon les vœux de l’abonné, lors de l’installation du kit de connexion ou plus tard. Les solutions reposeront sur des listes blanches pour les plus jeunes, listes noires pour les adolescents. L’initiative sera accompagnée de campagnes d’informations (courriers électroniques, bandeaux publicitaires, affichages sur les portails, fenêtres pop-up, campagnes à la TV et la radio, etc.)

L’AFA avait lancé en février 2005, le label « net+sûr », retranscrivant les engagements pris dans la Charte contre les contenus contenus pédopornographiques ou incitant à la haine raciale signée en 2004. Elle soutient également le site PointdeContact.net qui informe mais surtout permet à quiconque de signaler un « contenu potentiellement attentatoire à la dignité. »
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 05/04/2006 à 11:47

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;