64 Go par pouce² : nouveau record de stockage

C'est hallucinant ! Non, juste holographique. 32
InPhase Technologie vient d'établir un nouveau record de densité de stockage, grâce à leur technique de disque optique holographique. Les chercheurs de la société ont pu atteindre 515 Gbits, soit 64 Go, sur une surface d'1 pouce².

L'enregistrement holographique permet de stocker des données dans un volume en trois dimensions, et non plus sur une simple surface de disque en deux dimensions, telle que celle des CD, DVD, HD-DVD et Blu-Ray. Il est alors possible de stocker bien plus de bits de données sur une même surface, et les possibilités sont même plus grandes que prévues : « les derniers résultats de nos tests sur la densité de stockage holographique ont dépassé nos attentes », explique même Kevin Curtis, responsable technologique d'Inphase.

Maxell InPhase HVD

La première génération de disques holographiques devrait sortir en fin d'année, selon la société. Ces disques ont une taille similaire aux disques optiques actuels, mais ils nécessitent encore l'utilisation d'une cartouche de protection afin d'être réellement utilisable. La première génération holographique proposera des cartouches de 300 Go par disque, la société annonce ensuite du 800 Go, puis du 1600 Go par disque dans ses prochaines générations de produits. De quoi stocker plus d'une centaine de DVD sur un seul disque...

« Nous sommes particulièrement satisfaits de la vitesse de notre progression. En avril 2005, nous présentions un disque de 200 Gbits par pouces², un an plus tard, nous présentons un disque capable de 2,5 fois plus » explique Curtis.

Le taux de transferts des premiers disques de 300 Go est, de plus, annoncé à 20 Mo/s. Une vitesse très honorable pour un média d'archivage à grande échelle. Ce taux de transfert est déterminé par le temps que le laser de lecture passe à se placer à la bonne adresse angulaire, mais aussi par sa puissance et la vitesse du disque. Lors du dernier test, le disque de 515 Gbits/pouce² faisait 1,5 mm d'épaisseur, et atteignait 23 Mo/s de transfert avec un laser 407 nanomètres.
Publiée le 27/03/2006 à 11:58
Publicité