Prix de la RAM : trois "coupables" chez Samsung

Ca RAM à la barre 18
Après le Sud-Coréen Hynix en avril 2005, l'Allemand Infineon en septembre 2004, et Elpida en janvier dernier, c'est au tour de Samsung de faire face à la justice dans l'affaire des ententes sur le prix de la mémoire vive. La société a plaidé coupable en octobre dernier, c'est maintenant au tour de trois de ses hauts responsables de ne pas contester les accusations du département américain de la justice.

Ces quatre sociétés étaient suspectées d'avoir scellé des accords officieux sur le prix de la RAM pour en fixer le tarif selon leur bon vouloir. L'affaire court depuis 1999 maintenant, chacune des sociétés soupçonnées et 12 personnes furent inculpées. Les amendes distribuées ont jusqu'ici atteint un total de 731 millions de dollars, dont 300 millions de dollars de la part de Samsung.

Trois des plus hauts cadres du premier producteur mondial de mémoire ont donc aussi plaidé coupable. On retrouve le responsable des ventes de DRAM, Sun Woo Lee, le directeur marketing associé de la branche américaine de la société, Yeongho Kang, ainsi que le directeur des ventes pour l'Allemagne, Young Woo Lee.

Les trois personnes sont suspectées d'avoir conclu des ententes avec plusieurs employés d'autres producteurs de DRAM pour fixer les prix de la mémoire entre avril 1999 et juin 2002. Ces accords officieux ont touché de plein fouet les ventes de mémoire aux grands fabricants de PC tels que Dell, IBM, Apple, Gateway, Hewlett-Packard, ou encore Compaq.

JusticeLes trois accusés risquent la peine de prison ferme, ils se sont tous résolus à se soumettre à la justice américaine, renonçant à leur extradition dans leur pays d'origine. La peine maximale encourue est de 250 000 dollars d'amende, accompagnée de 8 mois de prison ferme. Les charges sont les mêmes pour tous les condamnés, taxés d'atteinte aux lois de la concurrence par fixation des prix.

Les autres condamnés ont tous fait face à une forte punition pécuniaire. Hynix aura eu droit à 186 millions de dollars d'amende, Infineon a payé 160 millions de dollars, et Elpida s'est fendu de 84 millions de dollars. Quatre responsables de chez Infineon ont purgé 4 à 6 mois de prison accompagnés d'une amende de 250 000 dollars chacun.

L'amende totale de 731 millions de dollars est la seconde plus grosse de tous les temps pour un procès antitrust, derrière les 775 millions de dollars d'une affaire d'entente sur les prix de la vitamine entre deux grandes entreprises médicales.
Publiée le 23/03/2006 à 15:43
Publicité