Dis Papa, c'est comment un ordinateur de la NASA ?

Je veux le même boîtier en tout cas 214
La NASA dispose, vous vous en doutez, d'une informatique de pointe nécessaire dans le cadre des recherches sur l’aérospatiale (entre autres choses). L’organisme américain possède en fait l’un des plus gros supercalculateurs du monde, lui aussi sous Linux.

La bête en question est un cluster, c’est-à-dire une « grappe de serveurs ». Ces derniers sont des Altix 3000 de chez SGI (Silicon Graphics Inc.), chacun embarquant 512 processeurs Itanium 2. La NASA possède vingt de ces serveurs, tous connectés afin de fournir une solution globale de 10 240 Itanium 2 au service de l’imagerie et des lourds calculs en tous genres. Le tout fonctionne avec une distribution Linux maison nommée sobrement SGI Linux qui a pour tâche d’adresser entre autres 20To (20 000Go) de mémoire vive ainsi que 440To de stockage.

La NASA a publié quelques photos de ses machines, que nous, pauvres mortels, pouvons désormais « admirer ».







Par Vincent Hermann Publiée le 20/03/2006 à 15:29 - Source : NASA
Publicité