VoIP : Ekiga 2.01 disponible au téléchargement

Le retour de GnomeMeeting 43
Le nom de GnomeMeeting ne vous est probablement pas inconnu. Ce logiciel de communications VoIP a accompagné un très grand nombre de distributions GNU/Linux depuis des années. Depuis peu, il revit sous le nom d’Ekiga, sorti il y a trois jours en version 2.00, et mis à jour depuis en version 2.01.

Ekiga est le fruit de cinq années de développement et a été créé par Damien Sandras. Le logiciel est aussi le résultat de son mémoire de fin d’études à l’Université Catholique de Louvain (en Belgique). Il se range dans la même catégorie que les logiciels de type Skype, mais propose un certain nombre d’éléments qui le différencient de son homologue propriétaire, en dehors du fait qu’il soit open source bien entendu.

La nouvelle version propose les éléments suivants :
  • Support complet de SIP et du H.323
  • Support audio et vidéo (donc des webcam)
  • Possibilité de transférer les appels (avec SIP ou H.323)
  • Possibilité de transférer les appels également selon le statut de l’utilisateur
  • Possibilité de mettre un appel en pause
  • Support du DTMF
  • Fonctions de messagerie instantanée
  • Possibilité de souscrire à plusieurs comptes SIP simultanément
  • Possibilité d'utiliser un Outbound Proxy (SIP) ou une passerelle (H.323)
  • Indicateur de mails vocaux (SIP)

La nouvelle version apporte plus particulièrement les points suivants :
  • Meilleure qualité audio grâce à plusieurs filtres et au mode WideBand
  • Suppression d'écho
  • Meilleure gestion du NAT
  • Meilleur support vidéo
La simplicité d’utilisation semble être devenu le maître mot de la renaissance d’Ekiga. L’ouverture du logiciel le caractérise également, car comme l’explique Damien Sandras dans un mail, où il explique qu’Ekiga « respecte des standards de Voix sur IP (SIP et H.323), ce qui le rend compatible avec d'autres logiciels ou matériels (CISCO, AVAYA, NORTEL, ...) du même type. »


Ekiga 2.01 est disponible en téléchargement et il est également gratuit. Il n’est disponible cependant (mais pour l’instant) que pour la plateforme GNU/Linux, bien qu’une version pour Windows soit en cours de développement. Le logiciel est fourni sous différents formats, selon la distribution que vous employez : Debian, Mandriva, Red Hat, Slackware ou encore Ubuntu. La page des téléchargements donne accès à chaque version, ainsi qu’au code source de l’application.
Par Vincent Hermann Publiée le 16/03/2006 à 16:50
Publicité