La Californie poursuit Take-Two pour pornographie

Histoire de maquereaux en boîte 89
Après de nombreux débats politiques, et quelques poursuites privées de grand-mères révoltées, Take-Two est finalement poursuivi publiquement par la municipalité de Los Angeles. Le procureur général de la ville a lancé la poursuite hier tout juste, visant Roskstar Games et sa maison mère Take-Two.

L'éditeur est accusé d'avoir violé la loi locale en omettant de signaler un contenu pornographique présent dans son jeu GTA : San Andreas. Le scandale avait fait le tour du monde à cause du « Hot Coffee Mod », un patch programmé par un fan pour réactiver la scène érotique en question, une scène que l'éditeur avait finalement décidé de bloquer avant la sortie du jeu.

GTASelon le procureur, Take-Two est coupable d'avoir dissimulé du contenu pornographique à l'encontre des lois commerciales de l'Etat de Californie. Si le contenu avait été révélé à temps, le jeu aurait été classé directement Adult Only, explique-t-il. « La cupidité et la déception font toutes les deux partie de l'affaire San Andreas ; de ce point de vue, les développeurs ne sont pas si différents des personnages du jeu. »

Le dernier opus de Grand Theft Auto avait été vendu à 12 millions d'exemplaires sur le territoire américain, avant d'être reclassé Adult Only. Les grandes chaînes de distribution américaines avaient aussi retiré le jeu de leur rayon très rapidement après l'apparition du scandale.

Le procureur souhaite des sanctions civiles pécuniaires à l'encontre de Take-Two, ainsi qu'une obligation d'allouer une partie de son budget à l'organisation d'une meilleure information sur le contenu de leur jeux vidéo.
Publiée le 27/01/2006 à 16:30
Publicité