Banque : une escroquerie en ligne démantelée

Là où y a du Rennes, y'a pas de plaisir 13
argent eurosL’AFP rapporte qu’une importante fraude internationale a été mise en lumière par les magistrats de Rennes. Les détails manquent à l’appel, mais l’on sait que l’arnaque venait de Russie et a occasionné une ponction de 200 000 euros dans une soixantaine de comptes bancaires de particuliers français. Une quarantaine de personnes serait impliquée en France, Allemagne, Espagne et Russie et le tout s’est déroulé entre août 2004 et fin mars 2005, précise encore l’agence de presse.

Si l’on en croit les premiers éléments, le montage se faisait par couches successives d’intermédiaires et ce à l’aide d’une société fictive américaine. Depuis cette fausse structure, les auteurs de l’arnaque proposaient aux intermédiaires français (des « mulets ») de recevoir de l’argent sur leur compte bancaire. L’argent était détourné à l’aide d’un virus implanté sur la machine des victimes. Les « mulets » français devaient ensuite transmettre les fonds par mandat aux intermédiaires étrangers, contre 1 à 5% de commission. Et ces derniers faisaient remonter les sommes aux présumés escrocs russes.

Les banques françaises attisent les convoitises internationales depuis quelque temps déjà. Cette année, nous avions ainsi assisté à la multiplication des attaques par phishing contre ces sociétés, dont le Crédit Lyonnais, le Crédit Mutuel, le CCF, CIC et la Société générale. On notera enfin qu’en la matière une proposition de loi est toujours en discussion pour sanctionner ces formes d’usurpation d’identité sur Internet.
Par Marc Rees Publiée le 23/01/2006 à 11:39 - Source : AFP
Publicité