100 000 pour Wikipedia France, ouverture pour Encarta

Wikipedia vient de franchir la barre des 100 000 articles publiés en... 49
Wikipedia vient de franchir la barre des 100 000 articles publiés en langue française. Pour rappel, Wikipédia est un projet d'encyclopédie gratuite, « écrite coopérativement et dont le contenu est réutilisable selon les conditions de la Licence de documentation libre GNU ».

Cela permet donc à tous de réutiliser librement et gratuitement le contenu comme il le souhaite, même pour des usages commerciaux. L'utilisateur s'engage néanmoins à respecter les engagements de la Licence de documentation libre GNU. Il devra par exemple créditer le projet Wikipédia comme source. Enfin, et c'est l'un des charmes de ce projet, tout le monde doté d'un accès internet peut proposer ou modifier les articles édités.

Du fait de ce travail collaboratif, l’encyclopédie jouit d’une haute réactivité tout en profitant des connaissances de toute la communauté des lecteurs. Ainsi, l'annonce de l'élection du pape Benoît XVI a provoqué le 19 avril dernier un trafic record sur les serveurs de Wikipédia. « De nombreuses personnes venaient apparemment chercher des informations sur l'élu, et Wikipédia disposait déjà d'articles sur Joseph Ratzinger dans un grand nombre de langues ».

En septembre dernier, l’encyclopédie atteignait déjà les 50 000 articles, puis 90 000 le 15 mars 2005. A la même période, la version anglaise a de son côté atteint la barre mythique des 500 000 articles. Le 100 000ème article a été consacré à Pierre Séguier, l'un des premiers membres de l'Académie française.

On notera qu’Encarta, l’encyclopédie de Microsoft, se laisse charmer par ce mode d'édition collaborative. Dans une version test, les lecteurs peuvent éditer ou du moins préconiser des modifications aux différentes entrées. Pour se lancer dans le dur métier d’encyclopédiste chez Microsoft, on choisit d'abord un article. Sous son titre, on clique sur « Edit This article » (éditer cet article) et on procède à la saisie des propositions. On finit alors par un petit résumé de son intervention et la mention des sources. Il n'est pas nécessaire de donner son nom et son prénom.

Un chercheur, un éditeur et un correcteur vérifieront le tout avant validation éventuelle. Il faudra être patient puisque cette dernière étape pourra prendre plusieurs semaines, compte tenu du nombre de propositions. Microsoft recommande bien entendu d’être objectif, d'imiter le ton et le style de l’article édité et surtout de ne pas copier ou plagier. Voilà par exemple un lien pour modifier l’article relatif à Bill Gates.

Par Marc Rees Publiée le 25/04/2005 à 09:20
Publicité